Une matinale alternative pour 2022 ?
Je finance
la contre-matinale
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En procès pour avoir défendu le droit d'étudier

En octobre 2019, Victor et Barth, étudiants à Nanterre et militants à l'UNEF, participaient à une action en faveur du droit d'étudier et contre la sélection à l'université.

L'action pacifiste, qui visait à rentrer dans une commission où ils devaient normalement siéger pour y défendre les étudiants, échoue. Victor et Barth se retrouvent face aux vigiles de l'université, qui sous l'ordre de l'ancienne direction, les évacuent violemment. 

Mais la répression ne s'arrête pas là, elle continue plusieurs mois après. Après un procès en février, suite à la plainte du chef de la sécurité de leur fac pour "violences", ils risquent, avec deux autres étudiants syndiqués, jusqu'à 4 mois de sursis lors du délibéré ce 15 mars. 

Pour les quatres de Nanterre : Victor, Ayoub, Barth et Selim, il s'agit d'un acharnement politique et répressif contre des militants déterminés à porter un autre modèle que celui du gouvernement. Ils appellent à un rassemblement devant le Tribunal, le jour du délibéré pour exiger leur relaxe et réaffirmer que "militer pour le droit d'étudier n'est pas un crime".

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !