Je fais un don
Les enquêtes

Dans une société où la transparence est sur toutes les lèvres, la culture du secret n’en finit pas de se développer, Le Média traque les dysfonctionnements de services publics pris au piège de l’argent-roi, mais plus largement les mensonges d’Etat et les infractions des multinationales.

Victoire contre Bernard Arnault : Le Média poursuit les multinationales

En octobre dernier, nous vous annoncions que Le Média allait poursuivre en justice des multinationales et des milliardaires français refusant de respecter l’obligation légale de publication de leurs comptes, afin de pouvoir enquêter sur les premiers de cordée du capitalisme.
Grâce aux soutiens des Socios, nous avons pu lancer ces procédures en escadrille, tel que nous nous y étions engagés.
Et nous avons de bonnes nouvelles.

Notre première action au tribunal de commerce a porté ses fruits. Nous avons réussi à obtenir de la première fortune mondiale, propriétaire de LVMH et co-propriétaire de Carrefour, qu’elle publie les comptes de sa maison mère.
M. Arnault, qui dissimulait obstinément ses comptes depuis neuf ans, les a enfin déposés en décembre, la veille de l’audience à laquelle nous lui avions donné rendez-vous.

Que nous révèle donc la publication des comptes de Bernard Arnault, première fortune nationale et mondiale ?

Que le groupe Arnault a réalisé 1,071 milliard d’euros de profits entre 2013 et 2018, issus des différentes filiales du groupe. Sur cette somme, la famille Arnault a prélevé en 2015 un pactole de 619,3 millions d’euros, suite à la vente des parts détenues chez Hermès.
M. Arnault était entré masqué au capital d’Hermès, grâce à des produits financiers complexes. Il en sort finalement enrichi, ayant seulement écopé d’une amende de 8 millions d’euros de l’AMF en 2013. Dans la même période 2015-2018, la maison-mère n’a eu à payer presque aucun impôt sur les sociétés.

Mieux encore, elle a bénéficié d’un remboursement d’impôts effectué à la holding familiale pour un montant de 46,3 millions d’euros. Nous avons mis sur le coup notre équipe d’analystes pour comprendre quel est le taux effectif auquel est soumis le groupe Arnault. Les comptes viennent également confirmer que Bernard Arnault a organisé une migration financière en Belgique.
Il apparaît en effet que ses trois sociétés belges, Pilinvest investissements, Pilinvest participations, et Belholding Belgium, détiennent à présent 81 % du groupe Arnault en usufruit ou en pleine propriété. Cela représente au total 3 milliards d’euros transférés en Belgique. Ce voyage fiscal permet à Bernard Arnault d’échapper à l’imposition française sur les plus-values et d’organiser sa succession en minimisant les droits.

Nous avons reçu les messages de salariés, syndicalistes ou pas, souhaitant réaliser le même type d’action que le Media TV pour mettre fin à l’opacité de leur entreprise. Tous s’accordent à dire que la dissimulation des comptes sociaux a une incidence sur leurs conditions de travail. Leur direction leur demande de travailler dur et à vil prix, invoquant la crise économique pour justifier leur sort. Ne pouvant pas s’informer des bénéfices de leur entreprise, auxquels ils ont pourtant largement contribué, il leur est presque impossible de négocier leurs salaires, participation et intéressements. Sans transparence, la répartition des richesses ne peut qu’être inéquitable.

Caisse à outils pour assigner vous-même votre entreprise

Les enquêtes

Dans une société où la transparence est sur toutes les lèvres, la culture du secret n’en finit pas de se développer, Le Média traque les dysfonctionnements de services publics pris au piège de l’argent-roi, mais plus largement les mensonges d’Etat et les infractions des multinationales.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !