Je fais un don
Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

Macron fait la pub des plateformes mais abandonne leurs travailleurs

“L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer !”, a dit Emmanuel Macron lors de son dernier adresse aux français. Tout en annonçant le deuxième confinement, le Président a également encouragé la population à soutenir “les entreprises qui, proches de chez vous, ont innové à travers des commandes à distance, la vente à emporter ou la livraison à domicile.” Mais pour ceux qui devront porter ce soutien, c’est-à-dire les livreurs à vélo et les travailleurs des plateformes, un deuxième confinement n’est pas une bonne nouvelle.

“Choqué” par l’attitude du président, ainsi que par la situation des travailleurs des plateformes, Arthur Hay, secrétaire du syndicat CGT des coursiers à vélo de Gironde, nous explique qu’encore une fois, les livreurs risquent d’être abandonnés à leur sort. Entre licenciements, opacité des plateformes et manque de matériel sanitaire, les coursiers luttent pour obtenir une représentation syndicale, ce à quoi les plateformes opposent leur refus. “Tant que le rapport de force ne les y contraindra pas, elles ne nous reconnaîtront pas”, estime Arthur.

Le face cam

Leurs histoires, touchantes, révoltantes, édifiantes ou inspirantes, nous disent quelque chose de notre actualité. Ils ont accepté de venir face à la caméra du Média pour les partager, et si possible nous bousculer et modifier nos perceptions.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !