Je fais un don
Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

Covid-19 : lâchée et méprisée, la deuxième ligne rentre en grève

Après avoir livré masques, gels hydro-alcooliques et médicaments pendant la crise sanitaire, parfois sans protections, les ouvriers d’Eurotranspharma, leader de la logistique pharmaceutique en France, entrent en grève nationale. Depuis le mercredi 10 juin plusieurs entrepôts sont bloqués, malgré des pressions patronales répétées.

La prime qui leur a été promise est de 500 euros pour les conducteurs et 250 euros pour les autres employés. Pour eux, c’est loin d’être suffisant : « Certains ont acheté ou fabriqué leur propre masque, leur propre gel pour pouvoir venir travailler en sécurité. Ça représente un coût, avec cette prime on va à peine pouvoir se rembourser » estime Carla Esteves, employée sur le site depuis plus de dix ans.
Il exigent 1000 euros de prime minimum pour reprendre le travail.

Comptant près de 800 000 ouvriers - 1,3 million avec le transport - soit un quart de la population ouvrière en France, la logistique est un secteur stratégique du monde du travail. “C’est devenu un infrastructure du capitalisme, qui nécessite de faire circuler en permanence des produits à l’échelle planétaire” souligne le sociologue du travail David Gaborieau.

Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !