12 500 Abonnés
pour s'attaquer aux chaînes TV !
Je fais un don
L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

"Ce que j'ai vu au Qatar..." : Esclavage moderne, le récit terrifiant d'un reporter

La France s'apprête à affronter l'Argentine, en finale de coupe du monde de football. En cas de victoire, ce serait le second sacre d'affilé et le troisième dans l'histoire de l'équipe française. Après 1998 et 2018, 2022 pourrait hisser la France comme la quatrième nation la plus titrée de la compétition. Une troisième étoile que fêteront des milliers de français dans les rues, prêts à défiler sur les champs élysées en brandissant le drapeau bleu blanc rouge. Mais derrière cette fête, se cache des drames. Selon le Guardian, 6 500 ouvriers seraient morts sur les chantiers de la coupe du monde au Qatar. Pour préparer ce tournoi, le Qatar a exploité une main d'oeuvre immigrée, que certains qualifient d'esclaves modernes. Historiquement structuré autour de la kafala, un système abrogé en 2020 au Qatar mais qui perdure dans les faits. Dans les esclaves de l'homme-pétrole, un livre écrit par les journalistes Sébastien Castelier et Quentin Muller, spécialistes de la péninsule arabique, les auteurs décrivent un pays qui tire ses richesses de l'exploitation du gaz et des travailleurs étrangers. Ils ont recueilli des témoignages de ces employés venus du Soudan, du Kenya, d'Ouganda, du Togo, de Madagascar, d'Inde, du Népal et des Philippines.

L'entretien d'actu

Notre regard singulier sur l'état de la France et la marche du monde. Au-delà des faits, le sens de l'actualité.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !