4

#6 – LA GAUCHE A L’EPREUVE DE L’IMMIGRATION

Invités :

  • Laurence de Cock, historienne
  • François Durpaire, auteur de « Nos ancêtres ne sont pas Gaulois. Contre-histoire de France »
  • Yazid Arifi, candidat France Insoumise (suppléant) aux législatives en 2017, membre du Collectif des Citoyens Souverains
  • Eric Fassin, sociologue, auteur de « Populisme, le grand ressentiment »
  • Bastien Faudot, porte-parole du MRC

La naissance en Allemagne d’un courant politique de gauche appelant à réguler l’immigration, aura suffi à rallumer la guerre des gauches dans notre pays. A nouveau la France Insoumise se retrouve sous le feu des critiques de la quasi totalité des autres forces progressistes. Aujourd’hui certains évoquent un risque de régression populiste des mouvements émancipateurs, tandis que se lancent des appels de personnalités pour exiger l’accueil inconditionnel des migrants. Cet été pourtant, le pouvoir macronien a fait voter la loi la plus dure qu’un gouvernement de la 5ème République ait promulgué contre l’immigration, mais la gauche semble plus préoccupée par ses propres dissensions.

L’immigration sera-t-elle à nouveau le sujet interdisant tout rassemblement ? Faut-il abandonner la question du contrôle des flux migratoires aux droites extrêmes qui pointent désormais partout en Europe ? Jusqu’à quand laisserons-nous la Méditerranée se transformer en cimetière marin ?

Faites un don pour financer cette émission ici : https://www.lemediatv.fr/faire-un-don
Le Média est en accès libre grâce aux Socios, rejoignez-les ! https://www.lemediatv.fr/user/login

4 comments on #6 – LA GAUCHE A L’EPREUVE DE L’IMMIGRATION

  1. fabien-lelong dit :

    Bonjour,

    Bonne mission dans l’ensemble mais qui n’échappe pas à l’opposition entre les politiques forcément subjectifs et les experts scientifiques qui seraient neutres d’un point de vue axiologique. Le débat sur l’immigration est complexe et il est dommage que d’autres sensibilités parmi les « experts » n’aient pas été conviés par exemple pour nous expliquer la notion de socialisme douanier de Jaurés. Les scientifiques présents sur le plateau représentent plutôt une école de pensée basée sur la philosophie relativiste qui ne doit pas devenir (et qui n’est pas ) le prêt à penser à gauche. La vision communautariste portée par certains des ces experts mérite au moins débat y compris dans ce cadre là. Le fait de dire que immigration n’a jamais été une arme de la part du patronat pour discipliner les salariés en faisant pression sur les salaires et les conations de travail ne me semble pas un argument très étayé. Ce n’est pas une enquête qui montrerait que les salaires ne baisseraient pas (su moins après 3 ans donc ils baissent au début) qui est suffisante pour trancher le débat. La science doit être reproductible et en plus on ne doit pas ignore les conditions de travail (heures sup non payées, cadences, désyndicalisation, etc …) . Par ailleurs si E Fassin affirme que les postes de travail pris par les migrants sont ceux que les ‘français » ne veulent pas, on doit se demander pourquoi.
    Puisse Aude oser ouvrir le débat aux experts non officiels de la gauche supposée radicale tous par ailleurs bien insérés dans l’université libérale.
    Bonne semaine

    Fabien

  2. Goupil dit :

    Je ne connaissais pas Eric Fassin et Laurence de Cock mais je ne suis pas déçu.
    Ces gens là se croient proches du « peuple » mais j’ai bien peur qu’ils vivent dans une bulle bien déconnectée de lui.
    Par chance la vie me fait côtoyer des personnes socialement et économiquement aux antipodes et les gens modestes ne sont pas du tout sur la même longueur d’onde que ces deux personnes pleins de certitudes et aux propos si caricaturaux (on atteint le point Godwin « fasciste » assez vite) qu’ils devraient en avoir honte.
    J’ai beaucoup aimé « une fois qu’on est au FN/RN, on ne peut pas en sortir » qui est quand même la phrase la plus débile de la soirée et qui oublie que dans mon jeune temps, le père Lepen ne faisait que quelques pourcents. Ils doivent filer de la drogue à leur adhérent au RN : You can check-out any time you like / But you can never leave !
    En menant une rapide recherche je constate qu’Eric Fassin a participé au stage Young Leader de la French-American Foundation ce qui n’est pas anodin.
    Je les sens bien proches des idées et des manières du NPA qui, s’il continue comme cela, nécessitera de posséder un détecteur de particule très sensible pour les déceler dans les futures élections.
    J’ai trouvé les autres intervenants bien plus convaincants, modérés et ouverts.

  3. pebarthe dit :

    Sur Sahra Wagenknecht, les affirmations de Laurence de Cock ne sont pas accompagnées de citations. C’est bien dommage car la lecture de Libération (comme quoi, il n’y a pas que Laurent Joffrin) révèle des propos qui ne vont pas dans le sens de ce que dit cette historienne qui aurait dû donner ses sources! Voici les miennes :
    https://www.liberation.fr/checknews/2018/09/04/que-dit-exactement-sahra-wagenknecht-sur-l-immigration_1676492

    1. A long terme ce qu’elle dit je le partage. Mais maintenant que ces pauvres personnes sont là que faisons-nous? Soyons pratiques et non politiciens!
      Sacrifier ces nouveaux migrants afin que l’extrême droite ne prenne pas le pouvoir et les rejette tous, ou avoir des propos de situation pour tenter de barrer la route aux fascistes qui se multiplient en Europe.
      Arrêter leur arrivée serait le moindre crime pour eux et pour les européens. L’Europe a eu un passé et une terrible guerre dont les nazis et les droites sont responsables. Après une nouvelle chute des banques le chemin sera très étroit pour eux comme pour nous.
      N’attendons pas des jours meilleurs, ils sont de pire en pire et faisons ces choix radicaux dès maintenant pour couper tous motifs aux différentes droites. L’histoire nous a montré qu’il n’y a aucun accord possible avec ces fachos, aurions-nous oubliés la seconde guerre mondiale et toutes ses horreurs, avant qu’il ne soit trop tard?

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut