4

JUAN BRANCO SUR MACRON, LES GILETS JAUNES, CRÉPUSCULE, ASSANGE…

Denis Robert a reçu Juan Branco, à propos des gilets jaunes, de Macron, de Crépuscule, d’Assange, et de la politique européenne contre les migrants.

4 comments on JUAN BRANCO SUR MACRON, LES GILETS JAUNES, CRÉPUSCULE, ASSANGE…

  1. Ainuage dit :

    Ca déconne méchamment chez moi la synchronisation de l’image et du son. Impossible à regarder. Je vais essayer sans l’image, mais sans l’image c’est dommage !

  2. Ainuage dit :

    Avec retard j’ai pu accéder à la version « synchronisée » de l’interview.
    Bien m’en a pris, j’en sors sidéré !
    Denis Robert parle d’Aude Lancelin en des termes insultants (il réitère d’ailleurs sur une autre chaîne par abonnements).
    Quelle abjection ! on en est là !
    Dans l’interview, Aude Lancelin devient « la fille qui était là avant », « je ne me souviens plus de son nom » !
    La fille ????? Pas l’ancienne responsable ; pas la personne qui me précédait ; non, la fille, LA FILLE ! pas la femme, non, la fille !
    Puis elle est assimilée, comparée à un personnage infantile de bande dessinée : « Martine ». « Martine à la plage », puis « Martine à la manif » pour disqualifier, ridiculiser, les reportages qu’Aude avaient faits sur le terrain (c’est BHL qui doit jouir de ce moment et se dire « merci Robert ») ;
    Est-ce possible d’être tombé si bas dans la concurrence ? Est-ce possible ?
    On a envie de dire, à propos de Denis Robert : « mais quel idiot ! », « quel malotru ! », « quel con ! ».
    J’ai l’impression que Juan Branco le suivait dans cette dérive ! Est-ce possible ? quelle déception que ce dialogue de c..s ?
    A qui, à quoi peut-on se fier ?
    Après la catastrophe Chirikou, c’est Aude Lancelin qui a mis le train sur les rails et qui a donné une vraie « classe » intellectuelle et populaire à ce Média.
    Des voyous, des malhonnêtes, ont pris le pouvoir au Média ?
    La prévenir 2 jours avant, d’une mise en minorité, c’est carrément dégueulasse ! Elle a eu raison de démissionner, car elle a encore un peu le sens de l’honneur ! ça se perd cette chose-là si j’en juge à l’interview ci-dessus.
    Denis Robert est un condensé des 4 frères Dalton. Tous aussi bêtes les uns que les autres. Martine va peut-être à la plage et à la manif, mais elle a quelque humanité, quelque intelligence qui font défaut aux Dalton, Dalton guère plus intelligents (mais beaucoup plus méchants) que Rantanplan.
    Bon, Denis Robert, ce soir-là, avait le nez rouge. Je l’ai remarqué dès la première image. Mais la pente de l’alcool n’excuse pas tout.
    Quant à Juan Branco, là, je ne comprends pas ! La guerre des clans serait-elle déclarée ? Juan ! Non ! pas toi !
    QG défrise ces messieurs ? Aude Lancelin n’a pas le droit de travailler ? De subvenir à ses besoins et de proposer un autre Média de gauche ?

  3. Ainuage dit :

    Ca y est, j’ai compris. Chaque jour amène son lot d’informations; le futur éclaire le passé comme disait Marx, à l’encontre du sens commun. Cad à l’encontre du sens Daltonien (vous voyez ce que je veux dire).

    Le mean stream de la Finance a mis en branle, de façon coordonnée, une opération idéologique de déconsidération d’Aude Lancelin, au moment où elle tente de monter un nouveau media nommé QG. Il faut l’abattre avant que « ça marche » cad avant qu’elle réunisse les fonds sur KissKissBankBank. C’est ça l’opération grossière.

    L’espace des Chaines d’Information par Abonnement est déjà occupé par la finance (Finance qui sait depuis longtemps que cet espace va devenir crucial dans l’avenir, et qui y a déjà investi). « Arrêt sur Image » fait partie des pourritures, faussement objectives et indépendantes, téléguidées et mises en place par cette Finance très très prévoyante, très très anticipatrice. Médiapart fait peut-être aussi partie de cet espace de pourris. A voir. Il est malin le moustachu. Il sait pleurer sur France Culture quand il parle des Gilets jaunes et de son père (ce qui prouve sa grande humanité, n’est-ce pas; quand on pleure, c’est qu’on est humain; les leaders américains aussi font bien cela en public pour expier leurs fautes, et le public se met à pleurer aussi : quelle bande d’abrutis !).

    Arrêt sur Image a donc récolté (ou inventé) des témoignages tendant à faire passer Aude Lancelin pour une dictateure managériale. La méthode est toujours la même : on isole savamment des expressions verbales de leur contexte et on les essentialise cad on les juge en elles-mêmes – en tant qu’expressions ne référant à rien d’autre qu’à elles-mêmes. C’est pas bien, en soi, de dire « t’es con » ou « t’as une cervelle d’oiseau ». Alors qu’en réalité, selon le contexte matériel et historique de l’échange, le sens peut-être quasiment l’inverse de ce que l’expression semble dire. Tous les linguistes sérieux vous le diront (en particulier les linguistes marxistes).

    Bref, Denis Robert, retourné par la Finance, s’inscrit bêtement dans cette opération de déconsidération ; après Martine sur Le Média, ASI prend opportunément le relais, ainsi que les Inrockuptibles (journal pourri s’il en est ; mais attention, pourri mais djeun’s, moderne, impertinent et tout et tout pour être une référence auprès des cervelles d’oiseaux).

    Pour d’autres raisons, la CGT a joué au con ; Brygo, bon journaliste et brillant photographe, a essayé de faire de l’entrisme au Média au nom de la CGT ; on sait que la CGT est anti-GJ et est devenu un organe du Système ; on peut faire carrière à la tête de la CGT en organisant des manifestations pacifiques, féministes, antiracistes, LGBT et un tout petit, petit, petit peu « lutte des classes » pour sauver la face. Minable. Tout aussi minable que le très chrétien PCF qui va chercher ses consignes au Vatican !

    Nous sommes en guerre, Aude Lancelin est en guerre. En guerre, les règles du temps de paix ne sont plus valides ; les coups sont rudes par nécessité, les règles enfreintes ; en tant que chef, Aude Lancelin a, semble-t-il, été rude ; elle est guerre ! nous sommes en guerre !
    Tout le Système est actuellement contre Aude Lancelin.

    Aidez-là à réunir les fonds pour créer QG. Ca a bien démarré, mais ça traine avec toutes les attaques pilotées par la Finance. Le bal des pourris est en marche. Troublons-le.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut