13

#3 – Les comptes de campagne de Mélenchon

Les comptes de campagne de Mélenchon, avec Sylvain Tronchet

Une émission directement lié au troisième des objectifs fixés par le Manifeste du Média : « S’affranchir de la dictature de l’urgence et laisser sa place à la confrontation des idées et aux débats de fond ». Un face à face entre Gérard Miller et un invité qu’il lui tient à cœur d’interroger. Soit parce qu’il est en désaccord avec lui et souhaite le rencontrer pour en débattre, soit parce que cet invité propose des informations et une analyse qui lui semblent importantes et qui sont cependant trop peu présentes dans les médias mainstream.

Faites un don pour financer cette émission ici : https://www.lemediatv.fr/faire-un-don
Le Média est en accès libre grâce aux Socios, rejoignez-les ! https://www.lemediatv.fr/user/login

13 comments on #3 – Les comptes de campagne de Mélenchon

  1. MARTIAL LAFLORENTIE dit :

    Excellent Gérard Miller ! Continuez ! Dommage que ce sujet ne soit pas traité sur une chaîne de tv sous une forme identique ! Merci.

  2. sylviane.pantigny dit :

    J’ai regardé les trois sujets que vous avez traités. Bravo pour votre rigueur, votre patience et la manière dont vous poussez, dans le volet 3, l’interlocuteur dans ses retranchements. Superbe !

  3. sefran007 dit :

    Le mélanchon bachin bien dévoilé, où on crie au loup, comme dans les techniques de communications de nos énarques/HEC, pour attirer l’attention sur celui qui est dangereux, et détourner ainsi l’attention de celui/ceux qui magouille(nt).

    Car il est toujours plus difficile de se défendre d’une accusation, que d’accuser les autres…

    Ils ne font pas autant de bruits avec le scandale du secrets des affaires, où l’on retrouve derrière beaucoup d’anciens sympathisants et financiers d’Hitler.
    http://www.mariosousa.se/quiavaitpayeetarmehitler.html

  4. NORBERTE LOISEL dit :

    Merci Monsieur Miller,
    Encore une fois, votre travail est clair, limpide et précis…
    Je vous remercie , ainsi que le Media

  5. Emma.SH dit :

    c’est vrai que psychanalyste n’est pas journaliste, les interventions de Gérard Miller étaient beaucoup trop longues même si elles nous font plaisir quand on est convaincu, et le journaliste en face a bien su le faire remarquer ce qui l’a mis en position d’agressé, de victime et c’est totalement contre productif. En revanche lorsque Sylvain Tronchet dit qu’il a un « angle rédactionnel » (comme tout journaliste d’ailleurs) je pense que c’est là qu’il aurait fallu se saisir de ses propres termes et enfoncer le clou sans répit, car il avoue totalement sa position et en lui faisant développé et expliqué sa ligne rédactionnel, il aurait dû dire pourquoi le choix de Mélenchon, pourquoi pas d’autres candidats et là je trouve que Gérard Miller était un peu trop dans l’affect et pas assez froid et incisif pour revenir sur le fond du choix de cette équipe journalistique, c’est l’interlocuteur qui doit s’embourber dans ses réponses et être relançé jusqu’à ce qu’il réponde, enfin il me semble…

  6. Zonzon dit :

    Bravo!

    Vous avez bien allumé le petit soldat.

    Pfouhh misère du journalisme!

  7. ant.guemy dit :

    Bravo! Puis je vous proposer un sujet qui « fâche  » ? Les eoliennes ….comprez le ton dans l emission scientifique de france culture d il y a qqs semaines (très optimiste) avec le rapport de la cour de comptes la semaine dernière (très pessimiste)…à ne rien comprendre! Merci au Media!
    Katarina Axelsson

    1. Stéphanie Rouillon dit :

      Je suis d’accord avec la proposition de « ant.guemy » : les énergies renouvelables, dont les éoliennes ou les panneaux solaires, sont, il me semble, source à controverse = aussi polluant que le pétrole et le nucléaire. Ça serait super que vous fassiez un sujet là-dessus dans « Les sujets qui fâchent ». Et ça me permettrait peut-être de me faire une idée plus claire de la chose. Merci pour tout. Stéphanie.

  8. citoyen dit :

    Un grand merci pour ce travail d’éclairage très intéressant.
    Je rejoins la remarque d’Emma.SH sur l’angle rédactionnel et surtout sur le déséquilibre de durée entre les interventions de M. Miller et de M. Tronchet, d’autant que l’on remarque plusieurs coupes effectuées sur M. Tronchet qui laissent un certain malaise. L’intervention de M. Miller en guise d’épilogue me semble une bonne chose car elle propose un regard à posteriori sur l’interview mais il devrait y avoir également une intervention de M. Tronchet… ce serait plus juste et plus équilibré, dans la logique d’écoute du Média. J’ai beau n’avoir pas été convaincu du tout par les explications de l’interviewé je reste avec le sentiment que ce dernier s’est fait en quelque sorte « avoir » par le format avec cet épilogue sans contre partie.
    Encore merci pour votre travail.

    1. mathieulabro dit :

      Merci pour avoir réalisé une émission sur ce sujet.
      je suis d’accord avec les remarques d’Emma.SH et Citoyen.
      L’équilibre de l’émission ne me semble pas respecter entre intervieweur et l’interviewer.
      Je rajouterai que j’ai eu le même sentiment de malaise que quand je regarde M.Mélenchon à la télévision qui se trouve dans un traquenard. Après M.Miller ne s’est pas caché dans l’interviewe d’où il parlait.
      Je suis vraiment content que vous ayez fait une émission sur ce sujet et j’ai appris de nouvelles information mais malheureusement elle me laisse un arrière goût amère sur le format qu’elle a pris

  9. louis dit :

    Faut pas rêver, JLM, est l’ennemi public n°1 , je dirai même que s’il devient trop dangereux pour le système, ils feront tout pour qu’il disparaisse. Pour le moment, ils fouillent dans les poubelles des fois qu’ils trouvent un tiket de caisse non payé..Attention, nous sommes dans une république bananière au bord de la faillite. il faut s »attendre au pire.

  10. moulesfrites dit :

    Les interventions de M. Gérard Miller sont beaucoup trop longues, amères et subjectives à mon goût. Si elles peuvent faire plaisir aux partisans de M. Mélenchon, elle détournent par ailleurs les autres. Il est louable d’admettre d’où on parle dès le début de l’émission mais cela ne me semble pas légitimer pour un journaliste d’avoir un traitement aussi partial. M. Miller en est réduit (c’est comme ça que je le ressens) à critiquer l’auteur pour le choix de son sujet. Je rejette totalement le format des interviews politiques des médias mainstream(style BFMTV) où le journaliste ne pose que des questions orientées et se permet de faire la leçon à l’invité sur ses opinions personnelles, et je reconnais ici à mon plus grand malheur le même procédé.
    J’aurais aimé en savoir plus sur le contenu du livre, les motivations de l’auteur, etc mais hélas seul l’interviewer, d’un ton outré et agressif, a pu imprégner l’auditeur(téléspectateur) de ses convictions personnelles et c’est regrettable car ce n’est pas l’objectif premier de celui que regarde l’émission.

  11. JIEM dit :

    Ce triste individu a encore sévit.
    Ce journalisme à oeillères déshonore ses confrères. Peut-il aussi parler des comptes rocambolesques du candidat Jupiter ?

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut