26

#3 – LA SYRIE, LES MISSILES ET LA GUERRE

Ce troisième numéro de Dans La Gueule Du Loup porte sur le conflit en Syrie. Jacques Cotta, ses experts et ses invités reviendront sur les frappes françaises en Syrie et plus généralement sur les problématiques que posent ce conflit.

Nous recevons cette semaine : Damien Lempereur, porte parole de Nicolas Dupont-Aignan, Roberto Romero, Conseiller Régional d’Ile-de-France (Génération·s), Jean-Jacques Bridey, Député LREM et Rachid Temal, Sénateur PS.

Jacques Cotta sera entourés de trois experts, le Colonel Calvez, l’ancien ambassadeur Michel Raimbaud et Djordje Kuzmanovic, porte-parole de la France Insoumise sur les questions internationales.

Remerciements spéciaux aux Pianos, bistrot et lieu culturel alternatif, qui a accueilli le tournage de cette émission.

26 comments on #3 – LA SYRIE, LES MISSILES ET LA GUERRE

  1. VALERE dit :

    L’intervention de l’OTAN contre la Serbie était déjà une violation flagrante de la Charte de l’ONU.

  2. Mesure t’on bien cynisme de Trump et Macron. Ces 2 personnages auraient donc décidé de frapper une usine d’armes chimiques dans la banlieue de Damas! On imagine le carnage que les « fuites » chimiques auraient provoqué sur la Capitale?

  3. J’ai été tsupéfait par le discours des politiques qui essaiyent de ramener ça à des désacords d’idéologie .
    Quelles seront les conséquences juridiques et politiques en cas de représailles (par exemple: attentats) pour les victimes et les Français contre ce président, ce gouvernement et ses alliés politiques de nous avoir mis dans cette situation pour etre poli
    je dis que c’est inadmissible qu’un homme est tant de pouvoir

  4. Amstramgram dit :

    Personne de gauche dans ce débat? C’est quoi l’intérêt, je ne comprends pas. C’est totalement inutile et malvenu. je ne suis pas là pour entendre, sans contrepoint solide, des gens de droite et de pseudo gauche (Génération, PS… laissez-moi rire, hahaha!). Aucun intérêt.

    1. jcnello07 dit :

      C’est vrai que pour 4 politiques, inviter un extrême droite et 3 ex-PS, c’est loin de balayer tout l’échiquier…à peine un tiers en fait….

  5. Franck B. dit :

    Je m’étais déjà fait cette réflexion lors des émissions précédentes mais cette fois ci c’était encore plus flagrant : quel est l’intérêt d’inviter des politiques sur le plateau ? Qu’apportent-ils au débat ? Ils ne discutent pas : soit ils assènent des éléments de langages (pitoyables en l’occurrence), soit ils sombrent carrément dans la novlangue ! Le seul qui ait été un tant soit peu pertinent est un représentant de « Debout la France »… c’est un comble non ? L’avantage (pratique) de les faire parler après les « experts » (j’ai au passage beaucoup de connotations négatives associées à ce terme) est que la prochaine fois je pourrai arrêter de regarder l’émission à ce moment-là. Est-ce donc impossible de trouver des interlocuteurs également « experts » autres que politiques pour avoir un débat contradictoire ? Bien sûr cela imposerait de revoir le concept et donc le titre de cette émission… mais peut-être que ce serait une excellente idée 😉

    1. Goupil dit :

      L’intérêt est de justement les mettre face à leur nullité. En effet, seul le représentant de Debout la France avait un discours cohérent et était respectueux des autres. Celui du PS avec son beau costume beige était tellement conscient que sa position était bidon qu’il n’arrêtait pas de lui couper la parole. Il aurait été sûr des ses arguments en béton, il n’en aurait pas ressenti le besoin. Les deux autres, no comment.
      Quant à l’appellation Expert, je suis comme vous réservé.

      1. Franck B. dit :

        @Goupil et @tlp > certes ce genre de débat met en lumière l’indigence pathétique de la « pensée » de nos « politiques »… mais je me suis débarrassé depuis plusieurs années de ma TV en grande partie parce que je ne supportais plus de les entendre, eux et leurs clones éditorialistes, égrenner sans vergogne (et sans contradicteur) leurs poncifs (très, très, très) irritants. Et à vrai dire ça me fait un peu mal au coeur de devoir encore les endurer sur Le Média 🙂

    2. tlp dit :

      C’est extrêmement frustrant et même violent d’entendre ces politiciens s’obstinant à esquiver les doutes les plus évidents, et continuant à tenir des discours moraux qui s’effondrent et se retournent par leurs prémisses fausses. On se retrouve confronté exactement à ce dont parle Alain Deneault avec l’extrême-centre et la médiocratie. Bridey, Temal, Romero, ont une pensée ou plutôt une non-pensée d’un conformisme, d’une surdité, d’une indigence abyssales, et sont condamnés à répéter comme des perroquets des éléments de langage qui sont censé tenir en l’air tout seul : aaah, le peuple, aaaah, la souffrance, aaaaah, les armes chimiques ! En espérant que ce sera suffisamment aveuglant pour empêcher de discuter, mais on dirait bien qu’ils sont les seuls à être aveuglés … C’est un voyage chez les sourds.

      1. tlp dit :

        Et je dirais, en prime, que si c’est pour montrer qu’ils sont imbéciles c’est utile de les inviter, mais si c’est pour avoir des invités de talent, choisissez-en d’autres.

  6. J ai beaucoup apprécié cette émission.Mais je remarque que les 3 députés , lerm ,ps et générations sont vraiment sur la même longueur d onde , c en est comique et bien révélateur !!!!

  7. nadopasana dit :

    JACQUES TRES INTERESSANT TON DEBAT MAIS LES TROIS DEBUTES ETAIENT SUR LA MEME LONGUEUR D ONDE ET CONTRE LEUR ARGUMENTS A [PART TOI ET LES EXPERT ,IL N Y AVAIT PERSONNE POUR JUSTIFIER L ATTITUDE DE LA FRANCE ET LE POUVOIR DE MACRON ? IL MANQUAIT COMME MEME UN REPRESANTANT DE L EXTREME GAUCHE OU UN INSOUMIS…… J ESPERSES QUE DANS TON PROCHAINE DEBAT CE SERA PLUS EQUILIBRE……

  8. Un débat éclairant d’où les thématiques sont abordées dans un ordre qui explique ensuite les logiques en oeuvre.
    En parlant les premiers, les experts ont d’emblée donné les éléments de la décision et les suites, ils sont d’accord entre eux : le bombardement de la Syrie est une mauvaise opération pour la France et pour son influence. Il est même surprenant de constater une unanimité à quelques détails mineurs près, entre ces trois experts.
    Lorsque ensuite sont abordées les visions géopolitiques des partis, les enjeux apparaissent bien plus clairement, on voit les socialistes, LERM et même le représentant de Benoit Hamon s’aligner sur une politique de remise en cause du chef de l’état de la Syrie, et assez curieusement c’est du côté de Nicolas Dupon Aignant, c’est à dire tout de même le cotè très à droite de l’échiquier, qu’est défendue la position traditionnelle de la France menée depuis l’arrivée de De Gaulle à partir de 1962 (avec quelques prémisses apparaissant sous la IVeme république s’agissant de la politique africaine).
    Damien Lempereur est ainsi le seul des 4 présents à représenter cette politique qui a l’air d’être passée aux oubliettes aujourd’hui qui assurait à la France un rôle d’indépendance et d’équilibre réel dans le monde.
    C’est bien dommage, car en poursuivant cette analyse du passage de la politique de Chirac à celle de SarKozy-Hollande-Macron, on pourrait surement comprendre un peu mieux pourquoi notre pays connaît de tels soubressauts au plan intérieur.

    En synthèse, le plan banlieue passe par la mise en cause de la politique étrangère actuelle, qui est un vrai désastre pour les français.

  9. EFFARANT !!!!!!
    Les « arguments » des « politiques », hormis celui du représentant de « Debout la France » , sont soit d’une inanité confondante soit relevant d’une autojustification du genre « on le fait parce qu’on peut le faire ». Légalité internationale ???? On s’en fout puisqu’on peut le faire !!!!
    Mais ils ont raison!!! L’ère Trump/Macron/May est sans doute le début de l’aboutissement de la dérégulation à l’échelle mondiale. Les relations internationales n’ont plus besoin de structures légales ou de concertations. On ne peut pas faire comme on veut!!!!
    La position ferme et intelligente du Bundestag est à cet égard d’une urgente clarté.

    1. jcnello07 dit :

      C’est Trump qui a été à l’origine de la généralisation du concept de « vérité alternative » je crois…
      nous avons assisté à un magnifique florilège d’illustrations de ce concept par le trio des 3 gugusses du PS de l’ancien monde….qui ont bien intégré que la vérité n’intéresse de toute façon plus personne…

  10. tarnacien dit :

    Complément d’expertise :

    Je souligne : Le droit international (entendre l’ONU) est dévasté depuis 20 ans (dixit l’ambassadeur).
    Les néocons sont à la manoeuvre. Je rappelle le principe : « la mission détermine la coalition » et non plus le contraire. Changement radical de perspective ! Tout le monde est maintenant d’accord puisque c’est la France qui bloquait l’entrée de l’OTAN dans la coalition contre Daesh !

    De là : fallait-il ou pas bombarder ? En demandant l’avis à l’assemblée ou pas ? C’est assez secondaire. La guerre est jouée et perdue par… la coalition. On l’a perdu quand Daesh, notre production, est devenu notre principal ennemi.

    Tout cela n’est qu’un enchaînement malencontreux et désordonné sur la base de l’intervention de 2003 (al-Baghdadi est passé par Bouka). On peut aussi se rappeler que cette intervention est le résultat de la fin de l’ONU qui est morte essentiellement à Srebrenica en 1995 (participer au génocide, c’est pas bon !)

    Les vraies questions pour les progressistes sont donc les suivantes :

    1. Comment réinstaurer un pouvoir et une légitimité onusienne ?
    2. Comment concevoir une alliance. Il faut comprendre que dans le monde tel qu’il va, l’ONU est en dialectique avec les alliances. Il faut donc parallèlement à la réinstauration du légalisme onusien se demander quelle alliance concevoir pour remplacer l’OTAN. Sortir de l’OTAN et rester seul n’est pas une solution. La seule alliance qui puisse être conforme aux attentes de la post-modernité doit être « pacifiste ». Pour une alliance militaire, c’est compliqué ! 🙂 Nous dirons donc « défensive ». Et elle doit aussi être écologiste car la plus grande menace qui nous attend est écologique. Il faut donc penser et créer au plus vite une alliance démocratique (bien sur), défensive et écologiste qui soit la remplaçante de l’OTAN.

    Cela suscitera le mépris. C’est certain. Mais c’est le seul avenir qu’on puisse concevoir.

    Sans cela, sans penser la dialectique avec l’ONU et le renouveau de l’OTAN, on en restera à des discours de caverne devant les ombres qui gesticulent, autrement dit à discuter de position du curseur sur les alliances et leurs actions. Avec le risque à terme de la conflagration généralisée.

    A noter pour finir, que cette dialectique est déjà dans Kant avec les concepts de volkerbund et de volkerstaat

  11. jcnello07 dit :

    En regardant l’émission avec un peu de décalage, on apprécie tout particulièrement la tartufferie du représentant LREM qui nous expose comment l’attitude de Macron dans le suivisme atlantiste de ces bombardements, lui permettrait de devenir le seul dirigeant à pouvoir convaincre Trump de ne pas renier les engagements américains de l’accord avec l’Iran… et le persuader de revenir dans l’accord de Paris !
    Quelques jour après, on a vu un Macron humilié, baladé par le grand prédateur comme un vulgaire caniche… la France est tombée bas, nous devenons des nains politiques.

  12. guerydan dit :

    Une émission dans laquelle sont Invités majoritairement des politiques représentants la pensée unique néolibérale sur la chaine LeMedia est une énorme déception pour une socio.
    Jacques Cotta aurait dû aussi essayer de modérer leur arrogance et leur mépris lorsque ceux-ci coupaient la parole d’autres invités
    Il ne faut surtout pas renouveler cette expérience 🙁

    1. Goupil dit :

      @Franck B.& @guerydan Je crois au contraire que la fragilité des arguments des PS et hamonistes se révèle encore plus par effet de contraste avec ceux bien plus solides et surtout cohérents des « Expert ».
      Sans doute votre pensée a cheminé suffisamment pour ne pas avoir besoin de cette mise en évidence de leur médiocrité (pour ne pas répéter nullité) mais sans doute encore pas mal de socios potentiels voient peut-être encore dans le PS ou davantage dans l’hamonie une possible pensée honnête. Là ils en font assurément leur deuil. Et comme disait (presque) Charles : Ne cherchez plus leur honnêteté, les bêtes l’ont mangé.

  13. jeaphireu dit :

    pour les gens qui reclament encore une unité de la FI avec hamon et les socialistes.j espere qu ils auront compris que l on ne peut rien attendre de ces crapules!par contre il aurait ete interessant d avoirle point de vue du pc(ambigu).de la droite.et aussi l analyse d asselineau .enfin le presentateur doit faire plus attention que l on ne coupe pas la parole aux invités.

  14. Bonjour,
    Émission très intéressante dans laquelle j’ai appris pas mal de choses, y compris au plan des postures politiques intérieures !!! Il est important aussi de savoir que le Droit International n’est pas une matière « déjà sur la table ». Il se construit au fil des épreuves ; Pour faire un parallèle éclairant mon propos : Comme Stephen Breyer, ancien de la cour suprême des États-Unis (notre conseil constitutionnel, sauf que le notre n’est que consultatif !!!) le montre dans son livre : La cour suprême des EU, l’Amérique et son histoire vis à vis du Droit Constitutionnel. Notamment et ce n’est donc pas exhaustif : 1/ Il faut que les dirigeants et les industriels qui ont commis et/ou permis des crimes sachent qu’ils seront jugés, punis par la Cour internationale et que leur peine sera effective. 2/ il faut que l’ONU dispose d’une légitimité à exercer « autre chose que des résolutions » sur la base d’un Droit International pré établi avant que les conflits n’existent…

    Une question : Le diplomate (Mr l’ambassadeur) parmi les experts évoque à la minute 27:50 un plan de partage de 1982 avec un mot qui phonétiquement est quelque chose voisin de « odetjidonn » et il suggère d’aller sur internet : A quoi fait-il allusion ? D’avance merci. Je n’ai trouvé que le partage de la Palestine et je ne suis pas sûr de faire le lien avec l’émission. Réponses possibles ici ou dans lemédiapapier…

    Merci à Jacques pour cette réussite. #FierDEtreSocios que je suis…

  15. martz dit :

    Débat intéressant par les contenus mais aussi parce que révélateur de ce que c’est que penser. Notamment dans la capacité des intervenants à argumenter quelle que soit leur cadre idéologique. A mon sens, avant que se déploient les arguments et les non-arguments, les « dés sont jetés et la question est de savoir quels ont été les arguments convaincants. Il y en a eu mais ils n’ont pas modifiés les a priori.
    L’argument part de faits et il apporte des preuves. Un argument convaincant dit qu’il n’y a pas eu d’émanations ou de fuites de gaz après les bombardements. Il n’a pas été entendu.
    La référence au peuple syrien est un argument mais il vise à jouer sur l’émotion pour annuler un argument dirimant. Il est repris à l’envie et vise la persuasion plus que la conviction
    Celui de la légalité n’a pas été relevé alors qu’il est pertinent mais il est annulé par « ne pas intervenir c’est faire mourir le peuple syrien » ou bine « 

  16. martz dit :

    message parti par maladresse … ou bien « alors il fallait ne rien faire ». Equivaut à placer l’interlocuteur devant une fausse alternative.
    A la limite peu importe qu’il soit de droite, de gauche, de Debout la France ou de la France Insoumise. L’intérêt est de vois si ça pense. En ce sens le débat est fort intéressant et permet de tirer des leçons. Parfois ça ne pense pas beaucoup. Certes, on écoute, on est content de débattre mais plus grave on n’intègre pas des arguments contraires à ce que l’on soutient. Les idées sont alors arrêtées.
    Alors comment convaincre ?

  17. fabien-lelong dit :

    Bonjour,
    Cette émission était la bienvenue au vu de mensonges récurrents sur la Syrie. Il est fort dommage cependant que les supposés « experts » (comme la tyrannie de l’expertise est difficile à dépasser) n’aient pas plus argumentés ou n’aient pas été plus explicites sur ce qui se passent réellement en Syrie.
    J’ai eu du mal a savoir ce qui relevait du factuel et de son interprétation si légitime soit-elle. La position très légalistes des experts par rapport au droit international qui n’est en dernière analyse que celui des puissants me semble assez ambiguë , si ce n’est de souligner le « deux poids deux mesures ».
    Quant au politiques invités, réduire le champ politique au PS (lrem, ps, hamon) et à debout le France (DLF) est réducteur. Je comprends que la Fi ne soit pas là es qualité, il y avait déjà un « expert FI » mais il y a avait sûrement de meilleurs « gaullistes  » que DLF (à droite notamment) , ou d’autres « politiques  » moins institutionnels .

    Amicalement
    Fabien

  18. Le député LREM annonce les victoires diplomatiques de son manager, le président Macron. Comme on pouvait s’en douter le résultat est nul, échec sur toute la ligne: Trump fait sortir les Etats unis de l’accord iranien sur le nucléaire. Sans évidemment le souhaiter on peut s’attendre à une prochaine attaque chimique en Syrie pour démontrer l’inanité des frappes « légitimes » en Syrie.

  19. Je vous remercie Jacques Cotta pour l’intégrité et la passion avec laquelle vous animez cette émission qui se révèle absolument passionnante. Je rejoins les commentaires des socios précédents pour regretter l’absence d’analyse des trois socialistes ou anciens socialistes invités. Quelle indigence et seul le représentant de Debout la France apportait une intelligence et une authenticité dans sa manière d’aborder les questions. D’ailleurs, en voyant le décalage entre les propos des « experts  » (je déteste ce mot, je vous suggère d’en trouver un autre) et les explications des hommes politiques invités, je m’interrogeais sur les rapports entretenus par les acteurs de terrain ( l’armée et ses représentants, les diplomates), et les décideurs politiques. J’ai le sentiment qu’en fait, ces politiciens qui nous gouvernent ne tiennent compte d’aucun avis autorisé tout empêtrés qu’ils sont de leur propre importance et j’en arrive au constat que nous sommes gouvernés par des individus irresponsables et incompétents. Il faudrait que cela change. Et, juste pour terminer mon propos, je trouve très intéressant que vous invitiez des politiques, parce que précisément l’inanité de leur « argumentation » peut ouvrir les yeux aux citoyens que nous sommes tous. Dans tous les cas merci au Média.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut