1

1.1 – LES LOIS DE LA NATURE – VALÉRIE CABANES

Arcadia arrive sur Le Média et vous présente son premier cycle sur la transition écologique !

Le principe est simple : sur un sujet choisi par les Socios, une série de conférences est proposée avec des historiens, des scientifiques, des philosophes… Le tout agrémenté de données, présentations et sources pour approfondir le débat.

Les Lois de la nature avec Valérie Cabanes, juriste en droit international

Déforestation, acidification des océans, fonte des glaces, montée du niveau des océans, extinctions massives d’espèces animales, pollutions aussi diverses que destructrices, depuis l’avènement de l’ère industrielle, l’impact de nos activités sur l’environnement ne cesse de croître. Le développement récent de nos sociétés s’est fait sous un principe philosophique potentiellement problématique : l’homme doit dominer la Nature pour quitter l’état sauvage. Mais que faire aujourd’hui pour changer la donne ? Avons-nous des outils qui nous permettre de repenser notre relation à la Nature et plus globalement à la Terre sur laquelle nous vivons ? Pour Valérie Cabanes, juriste en Droit International spécialisée dans les Droits de l’Homme et le Droit humanitaire, le droit pourrait nous apporter une réponse. C’est ce dont elle est venu discuter dans cet épisode d’Arcadia.

Bibliographie

One comment on “1.1 – LES LOIS DE LA NATURE – VALÉRIE CABANES

  1. dharma dit :

    oui pour intégrer en politique ce nouveau concept d’écocide et l’intégrer dans la Constitution actuelle. Il me parait plus percutant et efficace que le pâle « principe de précaution » inefficace car à mon avis trop vague et imprécis. Je salue la naissance de cette nouvelle série d’émissions consacrées à l’écologie Débuter par l’affirmation de la réalité de l’écocide en écho à celui de génocide me parait être une très bonne stratégie. Quand on pense qu’il a suffit que les Etats Unis changent la conjugaison d’un verbe pour qu’ à la conférence de Paris , les accords soient vidés de tout force contraignante est une leçon à méditer . Le capitalisme anglo saxon est maître en ce domaine juridique. N’oublions jamais que l’idéologie libérale est né sur l’idée de Contrat , du droit positif c’est un peu leur métaphysique(!) lutter sur ce terrain n’est pas marginal
    L’intervenante a bien fait de remarquer que nous ne pouvions plus nous cantonner dans une écologie locale et même si partir avec des amis partir vivre autrement à la campagne est très sympathique , se contenter de cela passe à côté de l’essentiel Le combat des militants doit se projeter dans une sorte de nouvel International où des pays comme l’Equateur le Pérou l’Inde seraient un peu nos leaders … J’ai découvert Le Media récemment et je viens d’adhérer aujourd’hui . Vous avez bien compris que la simple révolte indignée ne suffit pas mais qu’elle doit être accompagnée d’une solide réflexion pour la planète ou le genre humain. Il ne suffit plus de s’agiter mais d’agir. Et la qualité de l’action sera à l’aune de celle de notre compréhension

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut