2

#30- ANTISÉMITISME : LE PROCÈS FAIT AUX GILETS JAUNES – MAXIME BENATOUIL

Pour son Entretien Libre, Aude Lancelin reçoit Maxime Benatouil, militant à l’UJFP, qui reviendra sur l’antisémitisme des Gilets Jaunes et l’attitude du CRIF.

👉 Soutenez Le Média : http://bit.ly/SoutenezLeMedia

👉 Faire un don : http://bit.ly/DonAuMedia

👉 Déjà Socio ? Changez votre cotisation mensuelle ou achetez des titres : https://www.formlets.com/forms/kqvhBe…

⚠ Suivez-nous :

Twitter : http://bit.ly/TwitterLeMedia

Facebook : http://bit.ly/FacebookLeMedia

Youtube : http://bit.ly/YouTubeLeMedia

 

2 comments on #30- ANTISÉMITISME : LE PROCÈS FAIT AUX GILETS JAUNES – MAXIME BENATOUIL

  1. Ainuage dit :

    Très bel entretien. J’ai trouvé intéressant que mr Benatouil parle des opinions et de la liberté d’opinions : interdire l’anti-sionisme c’est interdire une opinion « politique » (même si l’antisionisme est, pour certains, le cache-sexe de l’antisémitisme ; car, pour d’autres, le sionisme est le cache sexe du suprématisme blanc). On ne peut pas interdire une chose et son contraire.

    Je me permets de rajouter qu’il serait intéressant de bien distinguer « opinions » et « situations ». Les « opinions » ça se change par décision (chacun peut changer ses opinions, simplement en le voulant) ; par contre changer sa « situation » – par exemple sortir de la situation de pauvreté- c’est beaucoup plus difficile : il ne suffit pas de décider un beau matin de ne plus être pauvre !). Les gens qui jugent d’abord les gilets jaunes sur leurs opinions m’énervent quelque peu. C’est le cas de mr Sterdyniak qui ne manque jamais dans ses discours sociaux d’économiste atterré d’émettre des réserves sur les opinions des gilets jaunes : ne vouloir aider que les pauvres qui pensent « proprement », c’est un peu bizarre je trouve ; et ils sont nombreux ceux qui soutiennent les GJ avec mille réserves concernant leurs opinions. S’il y a des économistes « atterrés », c’est qu’il y a des économistes « atterrants » qui ont foutus les gens dans la pauvreté, dans la merde ! Il est donc tout aussi important de soutenir les victimes des économistes atterrants que de lutter contre ces mêmes économistes atterrants.
    On sent bien que mr Benatouil, dans ses choix politiques, lutte d’abord contre les situations de pauvreté, en agissant politiquement (cad en agissant à la source de la pauvreté, et non pas par l’aumône miséricordieuse curative).

  2. pem dit :

    quel bonheur de voir un interviewé de cette qualité … je pense qu’il ne doit pas être en odeur de sainteté auprès de ses coreligionnaires et d’une bonne partie de la classe politique française.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut