3

GILETS JAUNES : 2 MOIS DE MOBILISATION, ÉRIC DROUET ET MAXIME NICOLLE, RÉPRESSION JUDICIAIRE

L’Autre 20 Heures, c’est le rendez-vous d’info quotidien de Le MédiaTV. Editos, décryptages, chroniques et entretiens garantis 100% sans langue de bois.

Faites un don pour financer cette émission https://www.lemediatv.fr/faire-un-don
Le Média est en accès libre grâce aux Socios, rejoignez-les ! https://www.lemediatv.fr/devenez-socio

3 comments on GILETS JAUNES : 2 MOIS DE MOBILISATION, ÉRIC DROUET ET MAXIME NICOLLE, RÉPRESSION JUDICIAIRE

  1. Ainuage dit :

    Bravo pour cet édito d’Aude Lancelin
    édito plutôt opportun dans cette phase d’offensive pro-macronienne par cet organe externe du PS. Le but est de déconsidérer les GJ par l’amalgame avec Lepen : la lettre et le débat de macron qui précisent que les questions d’homophobie, d’immigration, etc … sont exclus du débat, visent à insinuer que les GJ sont d’extrême droite (Macron s’institue déjà comme un rempart). Cette insinuation préparant le futur combat Macron-Lepen aux européennes : Macron veut absolument y apparaitre comme l’unique solution contre l’extrême droite (jeu de dupe – lénifiant mais efficace – créé par François Mitterrand en son temps). Du coup, les fourbes de ce think tank (j’ai fait l’armée dans les Dragons, je n’ai jamais vu de « tank » intelligent, où alors peut-être de l’intelligence artificielle), ces fourbes donc constituent une des troupes d’assaut de cette offensive. Aude Lancelin ne s’y est pas trompée lorsqu’elle les traite de « porte flingue » (compte tenu de leur intelligence de char d’assaut, il faut s’attendre à tout : ils ont d’ailleurs commencé par oublier l’existence de Priscilla Ludovski).
    Bien vue pour l’ironie du « rayon paralysant » : pour les intelligents artificiels du think tank, croire aux complots c’est débile. Pourtant la législation française possède des lois anti-complots : loi anti-cartels (SFR, Orange, et Bouygues en ont fait les frais il y a peu), loi anti-sectes, et disposition Constitutionnelle prévoyant la destitution du chef d’Etat qui aurait participé à un « complot » contre la nation (c’est Asselineau qui a rappelé ça récemment).
    Quant à l’évolution des opinions des « leaders ( !) » GJ avec l’âge, et leurs cheminements intellectuels éperdus, en quête du graal, dans une forêt d’informations qui se ressemblent toutes, là les escadrons de protection de Macron semblent ne rien vouloir entendre : à mort les perdus quand il nous gêne. Les femmes sont oubliées et les perdus sont tués ! Bravo les chars d’assaut !

    1. Ainuage dit :

      « bien vu »
      « quand ils nous gênent ».

  2. JIEM dit :

    Bonjour
    Au lieu de tank, ces officines sont des sous-marins du « petit génie » du moment complice du RN, car sans le RN, il n’a aucune chance de surnager. Reste à voir si les mécanismes anciens du sauf le RN vont fonctionner. A force la ficelle est un peu grosse.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut