1

ÉDITION SPÉCIALE GILETS JAUNES : ÇA REPART, VIOLENCES POLICIÈRES, FAKE-NEWS DES MÉDIAS

L’Autre 20 Heures, c’est le rendez-vous d’info quotidien de Le MédiaTV. Editos, décryptages, chroniques et entretiens garantis 100% sans langue de bois.

Faites un don pour financer cette émission https://www.lemediatv.fr/faire-un-don
Le Média est en accès libre grâce aux Socios, rejoignez-les ! https://www.lemediatv.fr/devenez-socio

One comment on “ÉDITION SPÉCIALE GILETS JAUNES : ÇA REPART, VIOLENCES POLICIÈRES, FAKE-NEWS DES MÉDIAS

  1. Ainuage dit :

    Le 20h est bref mais percutant.
    L’enquête sur la prétendue orientation « antimariagepourtous » des gilets jaunes est un bijou : bijou de vérité (les personnes interrogées étaient de profils divers et on voit clairement qu’elles ne connaissaient pas à l’avance la question : spontanéité et vraisemblance dans la formulation des réponses). Voilà du bon boulot, cad voilà une vérité que BFM n’a pas dite alors qu’elle a fait circuler la fake-new inverse. Les dictateurs de la vérité SGDG (Sous Garantie Du Gouvernement) comme Le Monde et autres clowns, ont-ils « véritéisés » leurs lecteurs à ce propos ? Et Médiapart, le journal de l’objectivité sans opinion, qu’en dit-il ? Que de clowns dangereux et méchants, dans le PAF !!!!

    Un bijou aussi le terrible « entretien libre » d’Aude Lancelin. Bravo à elle pour avoir poussé le bouchon juste un peu loin à propos d’un éventuel retournement de la police : l’amorçage peut venir d’un rien parfois ! d’une petite induction. Bien vu (ah ! ah !).
    En parlant de « PAF dans la gueule », c’est bien aussi d’avoir dévoilé les images insoutenables du cassage de gueule d’un manifestant sans protection par un groupe de policier (6 ou 7 contre 1). Les dictateurs de la vérité SGDG n’en ont rien dit eux. Eux, ils ont conspué un héros qui seul contre 20 policiers a courageusement protégé et vengé l’honneur de son épouse agressée par une soldatesque perdue (que Dieu les prenne en pitié). Ce héros conspué a pourtant agi dans une stratégie de retenue puisqu’il s’est borné à décocher ses coups vengeurs en ne visant que les boucliers, les casques et les visières des voyous, alors qu’il aurait pu les contourner par des feintes évidentes si l’on en croit les images. Ses amis parlent de lui comme de quelqu’un d’extrêmement gentil qui ne cherche qu’à défendre les faibles (une sorte de Robin des bois un peu sensible). Acquittement.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut