10

19 SEPTEMBRE 2018 : BENALLA, CENTRAFRIQUE, LE SYSTÈME PIERRE RABHI

À la une de l’autre 20h

  • BENALLA
  • CENTRAFRIQUE
  • LE SYSTÈME PIERRE RABHI

L’Autre 20 Heures, c’est le rendez-vous d’info quotidien de Le MédiaTV. Editos, décryptages, chroniques et entretiens garantis 100% sans langue de bois.

Faites un don pour financer cette émission https://www.lemediatv.fr/faire-un-don
Le Média est en accès libre grâce aux Socios, rejoignez-les ! https://www.lemediatv.fr/devenez-socio

10 comments on 19 SEPTEMBRE 2018 : BENALLA, CENTRAFRIQUE, LE SYSTÈME PIERRE RABHI

  1. Clouet dit :

    J’aimerai voir l’entretien en entier car cet écrivain me pose problème il est à l’évidence pas écolo et il ne connaît pas notre milieu

  2. BUREAU dit :

    je n’ai que les deux premières parties je n’ai pas le système RABHI

    1. YANNE dit :

      L’interview sur le système Rabhi y était dans les premières dizaines de minutes, puis elle a disparu.
      Je me demande à quoi pense le/la webmaster,

  3. Gon dit :

    Bonjour, je trouve votre interview extrêmement à charge. Elle est symptomatique de notre époque où l’on cherche les « sociaux-traitres » et les « compromissions » partout. Question : est-ce qu’un type qui se veut rassembleur et souhaite parler à tous pacifiquement est notre ennemi ? Fait-il vraiment « lâchement » le jeu de l’adversaire ? Est-il un vendu ? Est-ce qu’un homme qui écrit des livres et fait 50 conférences par an pour alerter (et qui n’a JAMAIS prétendu être un scientifique), qui en retire un peu d’argent est un traitre à la cause ? Il gagne du pognon (quelle horreur !) ! Mais vu où il dort et comme il est habillé, peut-être qu’il le distribue, non ? Grand bien lui fasse ! Quoi qu’il en soit c’est SON problème. Il a rencontré untel et untel sans lui avoir sauté à la gorge et craché dessus ? Et alors ? Encore heureux ! Si dès qu’on croise un « suppôt de Babylone » on doit lui manquer du respect le plus élémentaire entre êtres humains, ou vas-t-on ? Je me répète, vous vous trompez de cible et d’ennemis. Nous avons foison d’adversaires partout et on cherche la petite bête au moindre type qui essaye de rassembler pacifiquement. Canalisez votre agressivité. Le jour où la vrai lutte viendra messieurs les miliciens moralisateurs du dimanche et que les vrais méchants fachos seront dehors et en colère aveugle eux aussi, on sera TOUS dans la m… et vous ferez moins les malins

  4. stvncollin dit :

    Bonjour,

    Je ne comprends pas non plus votre angle d’attaque. Cela sert à quoi de vouloir discréditer Pierre Rabhi (Ce serait d’ailleurs bien de changer le titre en même temps que de supprimer le passage qui porte sur lui). Si vous avez supprimer le passage c’est que vous vous être rendu compte que ce n’était pas approprié mais je ne comprends vraiment pas comment un journaliste a pu perdre son temps sur ce sujet. Ce serait bien d’arrêter de toujours dénoncer tous ce qui est fait mais plutôt de proposer des sujets présentant des initiatives positives, populaires, écologistes et humaniste. Il serait bien d’arrêter de faire une fixation sur notre président (les médias classiques s’en charge assez comme cela) et de proposer des infos constructives qui nous projette dans un autre imaginaire, univers et monde. En ce début de saison 2, je trouve que ce n’est pas très bon. En tout cas ce n’est pas ce que j’attends du média. On a besoin de positif et pas uniquement d’infos anxiogènes ou négative. Un socio pour l’instant déçu

  5. debeguin dit :

    Bonjour,

    C’est bien de donner la parole à ceux que l’on entend peu, c’est pourquoi j’apprécie « l’autre interview » bien que comme beaucoup j’avais déjà lu l’article du Monde Diplomatique sur le système Pierre Rahbi. Aussi j’attendais du journaliste un esprit plus critique de cet article. Ne pas voir en Pierre Rabhi un éveilleur de conscience et rien d’autre, c’est lui faire un mauvais procès d’intention. Il faut un changement d’imaginaire, un « basculement » des mentalités pour réduire la surconsommation, la prédation et le gaspillage. Et s’adresser aux plus puissants n’est pas le moins efficace. Bien sûr, cela est nécessaire mais pas suffisant. Car pour sortir du capitalisme il faut lutter. Et il faut aussi expérimenter par des alternatives concrètes. Comme le rappelle M Lepesant « ce basculement est une transition dans laquelle c’est le Faire qui commence, car lorsque le Comprendre précède le Faire, alors ce Comprendre est celui de quelques uns, les éclairés et dans ce cas il n’est pas un Faire mais un Faire faire, cad du Pouvoir ». Il faut donc à la fois un projet cohérent ( un programme), des alternatives concrètes (alternatiba) et une visibilité politique ( la France insoumise). Cela permet « d’articuler l’Agir du politique, le Faire des expérimentations (une espérance avec une expérience) avec le Dire et le Penser de l’idéologie. » -Michel LEPESANT « Politique (s) de la décroissance » 2013 –
    J’aurais aimé avoir le point de vue sur ce sujet de Jean-Baptiste Malet.

  6. jean-pierre cambier dit :

    comment retrouver l’intégralité de cet interview de JB Malet ? ( j’ai seulement enregistré la 1ère moitié) Je suis stupéfait de voir que JB Malet ne parle plus de l’adoption par P.Rabhi de la doctrine anthroposophique de R. Steiner. Il avait pourtant parfaitement relaté comment le Dr Richard avait séduit Rabhi et l’avait introduit à cette doctrine ésotérique et à la biodynamie qui en est le cheval de Troie. Cette adhésion à la doctrine anthroposophique explique toutes les contradictions relevées par le journaliste du Monde diplomatique, bien mieux que ce christianisme rétro et culpabilisant dont il parle dans cette interview. En outre on ne peut pas dire que les disciples de Rabhi, les Colibris, n’ont pas de programme politique : voyez le « Plan Colibris », visiblement inspiré de la Tripartition Sociale de R.Steiner, avec quasi disparition de l’État, privatisation de l’enseignement et de l’énergie, et établissement de relations contractuelles producteurs -consommateurs-banques, chacun ayant atteint un changement spirituel suffisant, et acceptant la place reçue de leur « Karma »
    JPC https://labiodynamieaurisquedelanthroposophie.com/

  7. casadojulian dit :

    Pour répondre (ou tenter de répondre) simplement aux contempteurs du JB Malet et défenseurs de Rabhi : si ce dernier est loué par Macron, Royal, Le Foll, Nyssen, Juppé, Attali, Hidalgo, reçu par le MEDEF, etc. etc., la chose est simple, c’est qu’il est inoffensif et surtout qu’il n’est pas notre allié mais le leur. Parce qu’il est le leur je dirais même.
    Et d’ailleurs il ne veut pas être notre allié : il est anti-féministe, anti-matérialiste (au sens philosophique, pas au sens « consommation).
    Si vous êtes féministes, progressistes, d’une sensibilité de gauche, c’est votre défense de Rabhi qu’il faut questionner, pas ceux qui invitent à réfléchir à ce que Rabhi pense et propose (et à l’impact de tout cela)
    On peut être décroissant, écolo, et ne pas se reconnaître dans Rabhi. D’autres chemins sont ouverts que le sien pour penser le monde d’après et participer à sa création.

  8. Franck B. dit :

    C’est quand même pas de chance : le premier article du Monde Diplomatique qui m’ait jamais déplu est celui-là même que vous avez choisi de commenter ! Vous ne pensez pas qu’il y a des cibles autrement plus intéressantes que Pierre Rabhi ? Il est à mon sens l’une des très rares personnes qui ont permis de propager une pensée écologiste à une époque où elle n’existait pas ! Alors oui c’est vrai : il n’est pas un scientifique… mais ce sont justement des scientifiques (ceux de Monsanto n’étant que les plus célèbres) qui ont pourri notre planète et pas les doux rêveurs !!! Ah oui pardon, j’oubliais que c’est un méchant gourou qui risque bien de nous mener droit dans le mur (et qui est sûrement très méchant en vrai).
    Pffff

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut