2

LA GRANDE H : GUERRE D’ALGÉRIE : TORTURE ET EXÉCUTIONS AU NOM DE LA FRANCE – RAPHAËLLE BRANCHE

Julien Théry reçoit Raphaëlle Branche, pour la seconde édition de La Grande H

Le 13 septembre dernier, Emmanuel Macron s’est rendu chez Josette Audin pour reconnaître la responsabilité de la France dans les tortures et l’assassinat de son mari Maurice, arrêté par l’armée française à Alger en 1957. Le président était accompagné de 3 historien.nes de la Guerre d’Algérie, dont Raphaëlle Branche, autrice de l’unique thèse consacrée aux violences illégales de l’armée française en Algérie. Dans ce deuxième épisode de La Grande H., R. Branche nous explique comment elle a pu démontrer le caractère massif et systémique de la torture et des exécutions sommaires, à partir des archives et d’enquêtes orales. Elle revient les vraies raisons de l’usage de la torture, qui ne tiennent pas à la nécessité d’obtenir des renseignements. Elle analyse enfin la portée de la démarche d’E. Macron concernant Maurice Audin, tout en évoquant les dangers actuels de la logique de suspension, par l’État de droit, des libertés et garanties légales pour certaines catégories de la population pensées comme « suspectes ».

Faites un don pour financer cette émission https://www.lemediatv.fr/faire-un-don
Le Média est en accès libre grâce aux Socios, rejoignez-les ! https://www.lemediatv.fr/devenez-socio

2 comments on LA GRANDE H : GUERRE D’ALGÉRIE : TORTURE ET EXÉCUTIONS AU NOM DE LA FRANCE – RAPHAËLLE BRANCHE

  1. dewavrin dit :

    Bonjour, interview très intéressante , mais cadrage pour le moins dérangeant: l’arrière de la tête de l’interviewer , floue, occupe la moitié de l’écran de façon erratique . Je ne suis pas sûr que cela apporte un plus à la chose.

  2. amedebut dit :

    Bonjour Julien Théry. Votre invitée l’historienne Raphaëlle Branche a fait un travail de recherches remarquables pour sa thèse sur la torture et l’armée française pendant la guerre d’Algérie et nous entraîne à sa suite tout au long de l’entretien dans cette nébuleuse où la torture n’était pas la torture. J’ai eu l’occasion d’entendre parler des « corvées de bois » par un « ancien d’Algérie ». Merci pour la présentation des livres écrits par Raphaëlle Branche. Votre émission m’a donné envie de me plonger dans la lecture à minima de sa thèse. Toujours heureuse d’écouter et réécouter la Grande H. Amicalement.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut