Vous rêvez d'une autre info sur la TNT ? Nous aussi !
Déjà 10 000 récoltés.
Ensemble, créons la TV du futur !
Je fais un don
Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

Dîners secrets avec les macronistes : on a cuisiné Le pen et Bardella

Les législatives, provoquées par la dissolution de l'Assemblée Nationale voulue par le président Emmanuel Macron le soir même des élections européennes, sont passées. Un second tour surprise qui évite largement la prise de pouvoir du RN, mais qui fait entrer 143 députés d’extrême-droite, dont 126 élus sous l’étiquette RN ex-FN. Le reste étant majoritairement des amis d’Eric Ciotti, ex-Républicain. Un qualificatif qui lui va désormais comme un gant, lui qui est sorti du fameux champ républicain en ayant fait le choix d’aller faire le mariage entre les héritiers de Pétain et ceux qui se prétendent l’être de Charles de Gaulle. En voici une alliance contre-nature et un comble pour ceux-là même qui dénoncent la coalition de gauche.

Mais ce n’est pas tout : cette rentrée se fait aussi le lendemain des révélations du quotidien Libération qui nous apprenait hier soir de l'existence de dîners clandestins organisés par Thierry Solère, un conseiller officieux d’Emmanuel Macron, donc chez lui, où les convives étaient Sébastien Lecornu (le ministre macroniste des armées), Edouard Philippe, Marine Le Pen et Jordan Bardella. Que se sont-ils dit ? Pourquoi en catimini ? Hier soir sur TF1, Philippe embarrassé a promis que c’était pour vérifier qu’il était profondément en désaccord avec le RN. Mais en désaccord sur quoi ? La politique du pays ou le choix du dessert ?

Et puis il y a le parquet de Paris qui a fait savoir que Marine Le Pen était visée par une nouvelle enquête. La justice soupçonne des financements illégaux de sa campagne présidentielle de 2022. Une brique de plus dans le sac déjà lourd de madame Le Pen qui sera jugée en septembre (elle et 26 autres personnes) dans une affaire, celle des assistants du FN au Parlement européen, pour détournement de fonds publics.

Bref, c’est une rentrée sous haute tension pour le parti d’ED qui peine à maintenir une façade normalisée, fissurée avec cette campagne express, la farandole de candidats problématiques si ce n’est clairement néonazi, et la déception d’être arrivée en 3e position à l’Assemblée. Déception partagée avec le camp macroniste à bien des égards.

Notre journaliste Cemil Sanli, accompagné de Benoît Deverly à la caméra, est allé cuisiner Le Pen et Bardella lors de l'arrivée des députés RN à l'Assemblée Nationale.

Les reportages

Le Média et ses équipes se mobilisent au plus près du terrain pour vous permettre de suivre et de comprendre les événements et les tendances de fond qui touchent et transforment la France et le monde.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui contribuent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !