6

SOIRÉE SPÉCIALE 1ER MAI – GILETS JAUNES, SYNDICATS ET LIBERTÉ DE LA PRESSE

Quel bilan tirer de cette journée ? Quel avenir pour la liberté de la presse en France ? Quels rapports entre gilets jaunes et syndicats ? Quel avenir pour Emmanuel Macron ?

Pour tenter de répondre à ces questions, Denis Robert recevra :

– Jérôme Rodrigues (gilet jaune)

– François Boulo (gilet jaune et avocat)

– David Dufresne (journaliste)

– Cyril (gilet jaune, qui a porté plainte contre le CSA)

– Anasse Kazib (Sud)

– Gaël Quirante (Sud, licencié de La Poste)

– David François (CGT) – Charlie (Solidaires étudiants)

– Mathilde Meunier (stylo rouge)

– Yannick Kergoat (réalisateur des nouveaux chiens de garde)

– Dominique Pradalié (SNJ)

– Gabin Formont (Vécu)

6 comments on SOIRÉE SPÉCIALE 1ER MAI – GILETS JAUNES, SYNDICATS ET LIBERTÉ DE LA PRESSE

  1. blub dit :

    *copier-coller d’un poste du mur des socios*
    [Denis Robert : évasif vaseux]
    Dans cette émission du 1er mai, des guerrier·ère·s ayant des mots forts, clairs, lucides, ouverts, sincères… pourtant flotte un sentiment d’impuissance.
    Le grand retour du despotisme de la montre, les «on y reviendra» perpétuels, les informations développements et raisonnements interrompus, les chaises tournantes et la divine oreillette rappelant l’heure de l’obole… tuent le sujet !
    Gens du Média, en cultivant votre embryon de nombril vous avez oublié vos tripes derrière.
    “LEMEDIACLUB“ en hommage au Rotary, au Lions ou à celui de Dorothée ?

  2. Ainuage dit :

    Bon, je poste sur ce premier « Autre interview » de la nouvelle direction de rédaction du Média. Je poste ici suite à la lettre aux Socios que je viens de recevoir de la part de cette nouvelle Direction, et non pas pour réagir au contenu de l’interview que je n’ai malheureusement pas pu suivre à cause d’empêchements personnels.
    Ma première réaction à cette lettre aux Socios va être dure : ça commence mal ou pas loin ! Pour modérer mon propos je dirais en introduction que mes attentes vis-à-vis du Média concernent plutôt le fond politique du Média que la gestion du Média. Et là, la lettre est vide de fond. Tout est sur la gestion et sur le style du Média.

    Citation :
    « C’est, à mes yeux, l’exemple ultime qui montre que deux mondes se font face : un vieux monde fait de médias lourds, généralement peu enclins à critiquer le pouvoir. Et un nouveau monde, autour d’internet et des réseaux sociaux, où l’on ne fait plus très bien la part des choses entre information et désinformation, entre rumeurs et faits avérés. Mon ambition pour Le Média est d’inventer un espace intermédiaire sur internet, un média sérieux, drôle et innovant. Nous devons le construire avec humilité, patiemment, et nous avons besoin de vous pour cela. Du fait des crises successives, Le Média était au bord de la faillite collective. De nombreux salariés avaient ou allaient quitter le navire. Je n’ai aucun grief ni aucune animosité à l’égard de ma prédécesseure Aude Lancelin. Son départ soudain a crée un émoi au sein de la rédaction du Média, tant Aude occupait une place centrale, monopolisant tous les pouvoirs. »

    Waouh ! quelle envolée hors clou ! hors clou du côté du centre, en fait !
    Je passe sur la prétention au « vrai » : ça c’est Médiapart et le « Canard Enchainé » qui concurrencent le décodex. C’est bien, mais banal ! Quel vrai ? le vrai sur quoi ? sur tout, sans orientation politique ?
    « Le vieux monde des média est lourd et peu enclin à critiquer le pouvoir » ??? c’est une rigolade cette phrase ! le monde des média meanstream n’est pas vieux; il est jeune et dynamique et à la botte totale du pouvoir (peu enclin à critiquer le pouvoir !!!!). La mollesse complice commence au Média ???
    « Mon ambition pour Le Média est d’inventer un espace intermédiaire sur internet, un média sérieux, drôle et innovant. » C’est une autre rigolade ??? un espace intermédiaire ???? non mais oh, où on va !!!! Le média veut être au centre, en intermédiaire ??? Sérieux, drôle et innovant ??????????????? mais il y a Hanouna pour ça, avec Marlène Schiappa !!!! J’y crois pas !
    « Nous devons le construire avec humilité, patiemment, et nous avons besoin de vous pour cela. » Oulala ! c’est le discours classique du management libéral-chrétien style CJD : dire surtout « nous avons besoin de vous »; Le classique appel au secours pour faire rappliquer tous les humanistes néo-chrétiens de France : « quelqu’un a besoin de moi : j’arrive pour sauver cette personne dans le besoin; comme ça je gagnerai mon paradis et je pourrai dire à mes voisins que j’ai fait une bonne action ! le pied quoi  » !!!!! L’humilité ???? connerie néo-chrétienne de même acabit que la précédente ! « Mon Dieu, par pitié, faite que quelqu’un ait besoin de moi, pour que je puisse l’aider avec humilité ! »
    « De nombreux salariés avaient ou allaient quitter le navire. Je n’ai aucun grief ni aucune animosité à l’égard de ma prédécesseure Aude Lancelin. Son départ soudain a crée un émoi au sein de la rédaction du Média, tant Aude occupait une place centrale, monopolisant tous les pouvoirs. » Aucune animosité ? aucun grief ? Qu’est-ce que ça aurait été comme discours si la nouvelle direction avait eu quelque grief et quelque animosité envers Aude Lancelin ???? Parce que là, entre « elle monopolisait tous les pouvoirs », « les salariés voulaient quitter le navire » ! ça vole bas !
    Pour conclure, on apprend officiellement que « Le média était un organe de la France Insoumise ». Cela a toujours été contesté, même si des convergences de visions étaient manifestes entre les deux.
    Bref, plus maladroit comme prise de contact, tu meurs ! Bon, cela n’est qu’un avis personnel.

    Bien que je trouve que les signaux « faibles » sont « forts » actuellement concernant l’évolution du Média, j’attends la suite pour voir si mon média préféré va tenir la ligne actuelle qui me convient.
    Je rajoute, pour sortir de ma position de lecteur (et d’électeur), que je suis très sensible aux conditions de travail des salariés du Média. Nul doute qu’avec un si faible budget, ils doivent s’investir au-delà de la normale (polyvalence, intensité productive, sont sans doute leur lot quotidien). et je tiens à les remercier et les féliciter de leur investissement héroïque car le résultat est là. Aude Lancelin a sans doute été exigeante, peut-être trop, mais … le résultat est là effectivement.

    A bientôt sur la planète !

  3. ASTF11 dit :

    2 mai 16h21 pas encore visible en ligne ?

  4. Emma.SH dit :

    Denis Robert est nul dans cet exercice, ça promet……..avoir des invités intéressants c’est bien mais il faudrait mener les entretiens de manière moins décousue et ne pas couper des personnes qui après une journée de manif ont fait l’effort de venir de loin parfois, d’autant que ce n’est pas respectueux ni pour elles ni pour les socios qui écoutent ce qu’elles ont à dire, l’oreillette nous en a rien à faire ! c’est du gachis !

  5. Taratata dit :

    Vous avez eu le courage d’inviter Sophie TIssier mais vous n’avez pas eu le courage de la laisser parler. C’est dommage parce qu’elle avait des choses à nous apprendre sur la façon dont le parcours du 1er mai a été tracé par la préfecture de police : le parcours passait devant l’hôpital de la Salpêtrière à leur demande. Le Media est passé à côté d’une bonne info.
    Denis Robert doit comprendre qu’au Media, on laisse parler les invités, on ne leur coupe pas la parole.

  6. Taratata dit :

    N’y a-t-il pas moyen de faire taire vos guerres d’ego et qu’Aude LANCELIN revienne au Média ?

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut