Je fais un don
Retrouvez ce podcast sur votre plateforme préférée
Apple PodcastsSpotifyOvercastCastboxGoogle PodcastsPocket CastsBreakerRadioPublicRSS
Tout peut arriver

Denis Robert reçoit des citoyens engagés, lanceurs d’alerte, intellectuels… Pour des entretiens à bâtons rompus dans lesquels le tutoiement est de mise et dont le présupposé admis par tous est que tout peut arriver.

Révélations d'un agent secret qui en sait beaucoup trop | Marc Eichinger

Je n’aurais jamais dû quitter l’ombre qui me permettait d’agir. Mais maintenant que je suis dans la lumière, je n’ai plus de raison de me taire : Marc Eichinger est « intelligence officer ». Dit ainsi, c’est peu de choses… Sauf que la vie et les affaires soulevées par cet agent-là défient les lois de la gravité. A 57 ans, il se livre dans un TPA exceptionnel par sa longueur – 1h46 minutes - et son épaisseur. A l’origine des affaires Areva et Uramin, suite à un rapport commandé en interne par le groupe, il sera poursuivi en diffamation par Anne Lauvergeon ex PDG du groupe nucléaire français. Marc Eichinger gagne ses procès mais perd sa clandestinité.

Mes « trouvailles » vont bien au-delà de la seule affaire Areva. J’ai retracé le parcours des principaux protagonistes, pisté leurs connexions politiques. Et j’ai découvert d’autres scandales, connus ou étouffés, un peu partout sur la planète. La liste est longue et peut donner le tournis, explique notre homme qui dénonce la face obscure de la mondialisation financière. Cette face que les responsables politiques, en France ou ailleurs, n’aiment pas que l’on dévoile, car elles démontrent que leurs grandes promesses (la lutte contre le blanchiment d’argent, la corruption ou la fraude fiscale) sont de la poudre aux yeux. Trop souvent, le système ferme les yeux sur ce pillage quasi systématique des ressources.

Celui qui voulait s’engager à l’armée mais qu’un recruteur militaire a renvoyé à des études d’expertise comptable a baroudé sur les cinq continents, travaillant pour les services secrets français mais aussi américains « ou autres ». «  Si on fait tous ces efforts pour donner une info à quelqu’un qui n’en fera rien, ça ne sert à rien… » confie-t-il pour justifier ses choix.

« Un terroriste, c’est quelqu’un qui cherche une raison de vivre, qui est en souffrance et qui a une bonne chance de mourir, la première chose à faire c’est de comprendre la souffrance » : on passe en sa compagnie du Niger mangé par le terrorisme au Japon et son système bancaire impénétrable, d’Irak où on comprend pourquoi les Américains n’ont rien réussi de bon après la chute de Saddam au Congo Kinshasa et ses mines d’uranium flairées par Areva.

« En France on y arrive pas. Le parquet financier avec 4 millions de budget a cinq fois moins de moyens que la Roumanie. Ce n’est qu’un effet d’annonce » : Très critique à l’égard du système judiciaire français sans moyen pour lutter contre une corruption endémique, il révèle dans cette émission des dizaines d’histoires et d’affaires inconnues du grand public.

Areva, Uramin, ADP, Ausra, Poutine, le Vatican, les USA et ses lois qui permettent de contourner les blocages européens : toujours pédagogue, mêlant la petite histoire à la géopolitique, cet homme de combats, toujours prêt à repartir au front quoiqu’un peu fatigué, livre ici, face à Denis Robert, un témoignage inédit, érudit et souvent explosif. D’Anne Lauvergeon à Nicolas Sarkozy, de Barack Obama à Edouard Philippe, on passe en revue deux décennies de scandales en tous genres. Et pour certains en devenir.

Cet entretien – réalisé la veille du confinement- est le prémisse à un feuilleton journalistique qui sera publié par le Média cet été. Puis d’un livre co-édité à la rentrée aux éditions Florent Massot : « L’homme qui en savait beaucoup trop ». A suivre, donc…

Tout peut arriver

Denis Robert reçoit des citoyens engagés, lanceurs d’alerte, intellectuels… Pour des entretiens à bâtons rompus dans lesquels le tutoiement est de mise et dont le présupposé admis par tous est que tout peut arriver.

En voir +

Vous aimerez aussi

Le Média n'appartient ni à l'état, ni à des milliardaires, il est financé uniquement par des citoyens comme vous.

Il est en accès libre pour le plus grand nombre grâce à des citoyens qui cotisent tous les mois. Devenez Socio pour soutenir l'information indépendante !

Rejoignez les Socios

Afin de rester indépendant et en accès libre pour le plus grand nombre, et de continuer de vous proposer des enquêtes sur les magouilles de la Macronie et les arnaques des multinationales, des reportages de terrain au plus près de ceux qui luttent, des entretiens, débats et émissions comme on n'en voit plus à la télé, nous avons besoin de vous !