4

#21 – ÉVITER L’APOCALYPSE – BERNARD STIEGLER

Dans l’Entretien Libre, Aude Lancelin reçoit Bernard Stiegler autour du thème de l’apocalypse !

Des ravages la data economy jusqu’au dernier rapport du GIEC, tous les signaux montrent que l’humanité s’est mise elle-même en grand danger. Aujourd’hui « l’Entretien Libre » reçoit le philosophe Bernard Stiegler, fondateur du groupe Ars Industrialis, et directeur de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) du centre Georges-Pompidou. Auteur d’une œuvre profondément originale, il s’intéresse notamment aux mutations sociales, politiques et psychologiques provoquées par la « révolution numérique ». On publie aujourd’hui deux livres de lui, « Qu’appelle-t-on panser ? » (LLL), et « La technique et le temps » (Fayard), réédition augmentée de sa thèse.

👉 Soutenez Le Média : http://bit.ly/SoutenezLeMedia

👉 Faire un don : http://bit.ly/DonAuMedia

👉 Déjà Socio ? Changez votre cotisation mensuelle ou achetez des titres : https://bit.ly/2OhOCxs

 

4 comments on #21 – ÉVITER L’APOCALYPSE – BERNARD STIEGLER

  1. Ainuage dit :

    Maitre Bernard sur un arbre haut « perché » tenait dans son bec un fromage. Et quel fromage ! l’entropo-anthropologie ! L’entropo-anthropocène ! Ici le jeu de mots lui sert de démonstration et de mise en (s)cène. Les deux à la fois. Son prochain livre portera sur « l’entroprise » de demain).
    Bernard, l’homme qui a raté sa vocation de curé : à la fois corbeau et renard ! Avec lui, tout le monde il est beau, tout le monde il est méchant ; tout le monde il est compliqué, tout le monde il est simple. Et il suffit de dire « Nous » et « Entropo-Nous » pour que David batte Goliath ! On est con de ne pas y avoir pensé plus tôt.
    Merci Bernard et merci Aude. Aude qui a su rester positivement néguentropique face à ce grand synthétiseur de Marx, Aristote, Marcuse (Marcouze), Kant, Hegel, Heidegger, Nietzsche, Freud, mais aussi de savants ingénieurs progresso-progressifs, anthropo-entropique. Quel bagage !
    Rien ne se crée, rien ne se perd, mais tout fout le camp dans ce monde au bord du gouffre, qui, si l’on n’y prend garde, sera sauvé par l’ONU associée à Bernard.
    Pour terminer positivement, c’est tout de même très bien de recevoir au Média ce genre de philosophes qui sortent des sentiers battus.

    1. poivreetzen dit :

      C’est carrément indispensable….
      Même si la theorie peut paraître fumeuse et pretentieuse jusqu’a vouloir dévier la flèche du temps entropique, il y a des actions concrètes à son appui.
      Elle nous informe à contre courant et a le mérite de tenter de nous éviter de sombrer dans l’impuissance nevrotique.
      Comme dans toute philosophie c’est l’absurde défi que la mort lance à la vie depuis qu’elle est née qui est reactualisé et en partie relevé ici,
      Il y a manifestement urgence donc respect quoiqu’il en soit.
      http://www.arsindustrialis.org/manifeste-2010

  2. jpbarbier dit :

    Suite a cet entretien, je me suis décidé à contribuer au media. Bernard Stiegler est le seul a avoir compris les changements de civilisation engendré par les réseaux numériques, et a l’avoir théorisé. Le nouveau modèle économique proposé aurait mérité un second entretien. Un mélange de logiciel libre et du statut des intermittents du spectacle (oui au départ on écarquille les yeux) pour le travailleur me semble très pertinent. Il l’explique dans ses nombreux livres et j’espère qu’on pourra le retrouver dans les prochains entretiens du média.

  3. poivreetzen dit :

    J’attendais depuis un moment l’intervention de ce monsieur sur les ondes du Media. C’est pour moi un grand bonheur de l’écouter et d’essayer de comprendre son projet. Cette diffusion m’y aide un peu plus.Inventer plutot que resister ca me va d’autant plus qu’a la France Insoumise eh bien on fait les deux…;-).
    Il y a urgence.
    Je profite de l’occasion pour sugérrer aux actionnaires d’Orange et de la Societe Générale de soutenir le Media de la même manière qu’ils le font apparement pour Ars industrialis. Les 2 projets se completent et se rejoignent dans leur inventivité pour empecher la chute entropique universelle.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut