Le 09 février 2018 à 17h21

Soudan : interdiction de couvrir la crise sociale

International Soudan censure
Léonard Vincent

Je suis journaliste en presse écrite et audiovisuelle depuis 20 ans, spécialiste des questions internationales et en particulier de l’Afrique. Je me suis présenté à l’équipe fondatrice du Média car, depuis des années, je répétais partout qu’il fallait au moins essayer de libérer l’information des mille petites servitudes qui la dégradent, et qui finissaient par me décourager de faire ce métier. Jusque-là, j’avais l’impression d’être seul. L’existence du Média est la preuve que je ne l’étais pas. Au sein de la rédaction, je vais m’efforcer de proposer une lecture argumentée des événements, grands et petits, de l’actualité internationale. Je suis également un passionné de littérature, de musique et des arts en général. J’ai enfin réalisé un documentaire « Biniam, la voix de la liberté » sur Simon Binian, journaliste Érythréen en exil, et publié un livre « Les Erythréens » (Éditions Rivages).

Au Soudan, des agents du très redouté service national de renseignement et de sécurité (National Intelligence and Security Service, NISS) ont saisi jeudi matin la totalité des copies de trois journaux paraissant à Khartoum, après que ces derniers avaient couvert les récentes manifestations protestant contre la hausse du prix du blé.

C'est une scène fréquente au Soudan, lorsque les revendications sociales deviennent trop voyantes. Les journaux critiques paraissant encore à Khartoum sont régulièrement saisis par les services de renseignement dans le but d'empêcher l'extension de la mobilisation sociale. Des manifestations similaires avaient été réprimées dans le sang en 2013, de même que fin 2016 après la suppression d'une subvention d'Etat régulant le prix du carburant. 

Cette fois, c'est la décision du gouvernement soudanais de confier l'importation de blé au secteur privé, provoquant immédiatement une hausse importante du prix du pain, qui a poussé quelques partis d'opposition autorisés à organiser des manifestations depuis début janvier. Ces rassemblements sporadiques, dans la capitale et dans plusieurs villes de province, ont été rapidement dispersés par la police et plusieurs opposants ont été arrêtés, avant d'être relâchés quelques jours plus tard.

La contestation populaire grandit d'année en année dans ce pays dont la situation économique s'est considérablement dégradée ces vingt dernières années. Le Soudan a en effet perdu ses champs pétrolifères avec l'indépendance du Soudan du Sud en 2011. Il est par ailleurs toujours soumis à un embargo financier et militaire depuis la crise du Darfour en 2007 et le lancement d'un mandat d'arrêt visant son président Omar El-Béchir, ainsi que plusieurs responsables militaires, par la Cour pénale internationale. 

Crédit : Jesse B. Awalt/Wikimedia

Léonard Vincent

Je suis journaliste en presse écrite et audiovisuelle depuis 20 ans, spécialiste des questions internationales et en particulier de l’Afrique. Je me suis présenté à l’équipe fondatrice du Média car, depuis des années, je répétais partout qu’il fallait au moins essayer de libérer l’information des mille petites servitudes qui la dégradent, et qui finissaient par me décourager de faire ce métier. Jusque-là, j’avais l’impression d’être seul. L’existence du Média est la preuve que je ne l’étais pas. Au sein de la rédaction, je vais m’efforcer de proposer une lecture argumentée des événements, grands et petits, de l’actualité internationale. Je suis également un passionné de littérature, de musique et des arts en général. J’ai enfin réalisé un documentaire « Biniam, la voix de la liberté » sur Simon Binian, journaliste Érythréen en exil, et publié un livre « Les Erythréens » (Éditions Rivages).

Vos
commentaires

Aucun commentaire, connectez-vous et soyez le premier à réagir

Devenez Socio !

Pour accéder et interagir avec ce contenu vous devez être Socio. Pour ça rien de plus simple : il vous suffit de créer un compte et de choisir votre méthode d'abonnement.

Je suis déjà Socio
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir +
Chargement